FMI : Le Gouvernement tient ses engagements

Au terme de la troisième revue effectuée par une mission du FMI conduite par Corinne Delechat du 5 au 12 novembre 2018 au Cameroun, un satisfecit général se dégage.
« La performance du Cameroun au titre du Programme reste satisfaisante. On a des données de fin juin et de fin septembre, où l’exécution du budget est en droite ligne avec les objectifs du Programme ». Ainsi s’exprimait Corinne Delechat, le 12 novembre dernier au sortir de l’audience que le Premier Ministre, chef du gouvernement a accordé à la mission conjointe FMI-BM-BAD qu’elle conduit. En séjour au Cameroun depuis le 5 novembre 2018 dans le cadre de la troisième revue du Programme Economique et Financier adossé sur la Facilité Elargie de Crédit conclu avec le FMI en juin 2017, la mission est venue restituer au Premier Ministre, les conclusions de l’évaluation des performances de l’économie camerounaise.

Après une semaine de discussions fructueuses avec les autorités camerounaises et notamment les ministres des Finances et de l’Economie, Corinne Delechat a indiqué que le Cameroun est un bon élève. A cet effet, un accord de principe qu’on appelle « ad referendum », a été donné au niveau de l’équipe pour présenter la revue au conseil d’administration du FMI en mi-décembre. Cela permettra un décaissement de 46 milliards de FCFA, qui, ajoutés à celui approuvé en juillet, fera un total de 85 milliards pour cette année et 240 milliards depuis le début du Programme en déboursement du FMI. Par ailleurs, la conclusion satisfaisante de cette revue permettra le décaissement d’environ 300 milliards de F en appui budgétaire par les autres partenaires financiers du Cameroun, notamment la BAD, l’UE, l’AFD et la BM, a précisé le chef de mission du FMI.

En ce qui concerne la santé économique du Cameroun, le FMI est plutôt rassurant et optimiste. La reprise de la croissance est graduelle. On passe d’un taux de 3,5% en 2017 à 3,8% en 2018. Cette embellie est soutenue par les travaux de préparation de la CAN 2019 et en général des activités non-pétrolières relativement dynamiques. Ce dernier aspect illustre à suffisance les résultats positifs des efforts fournis par les pouvoirs publics pour diversifier l’économie. La tendance haussière de la croissance va d’ailleurs se poursuivre en 2019, avec un taux escompté à 4,4%. L’inflation qui oscille autour de 1% reste aussi maîtrisée. De quoi rassurer sur la stabilité économique du pays.
En rappel, le Programme économique et financier entre le Cameroun et le FMI a été conclu le 26 juin 2017 pour une durée de trois ans. Il vise à assurer la stabilité macroéconomique du pays, à travers l’injection d’un montant global de 378 milliards de FCFA. A mi-chemin de son implémentation, le Cameroun tient ses engagements et poursuit les réformes engagées pour réussir la réalisation de ce programme.