l'UE accorde 6,5 milliards pour la compétitivité du secteur privé

Le MINEPAT et l’Ambassadeur Chef de Délégation de l’Union Européenne ont signé ce mercredi 25 juillet 2018, la Convention de Financement  du Dispositif d'Appui à la Compétitivité du Cameroun au titre du Programme Indicatif National  - 11ème  FED.

En procédant à la mise en place de cet important outil de développement, ce mercredi 25 juillet, le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), M. Alamine OUSMANE MEY et l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union européenne au Cameroun, S.E.M Hans Peter SCHADEK, marquent ainsi une nouvelle étape de la coopération entre le Cameroun et l’Union Européenne (UE). La convention de Financement du « Dispositif d'Appui à la Compétitivité du  Cameroun (DACC)» au titre du Programme Indicatif National du 11ème Fonds Européen de Développement(FED) d’un montant de 6 milliards 559 millions de FCFA, a pour objectif d'améliorer la compétitivité du Cameroun par un renforcement des capacités de ses opérateurs économiques et par la promotion d’un environnement institutionnel plus propice aux affaires.

Tout en consolidant les acquis des résultats obtenus dans le cadre de la mise en œuvre des précédents programmes et projets dédiés à l’amélioration du climat des affaires et de la productivité locale avec l’UE, ce nouveau dispositif repose sur trois piliers à savoir : l’amélioration de la compétitivité, l’amélioration du climat des affaires et l’amélioration de la normalisation et de l’efficacité énergétique des entreprises. Le Ministre de l’Economie a souligné que les modalités d’exécution du DACC reposent sur le principe de l’appui direct aux entreprises à travers les subventions accordées aux organisations intermédiaires et professionnelles. Ce qui permettrait aux opérateurs économiques de renforcer leurs capacités et de mieux tirer profit de la libéralisation des échanges y inclus celle découlant de la mise en œuvre de l’APE. 

Pour Hans Peter SCHADEK,  l’UE à travers cet outil, souhaite encourager les réformes nécessaires et accompagner le dynamisme du secteur privé afin que celui-ci puisse jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance en termes de création d'emplois et de la richesse. Alamine Ousmane Mey a salué l’avènement du DACC. Tout en fondant de « bons et légitimes espoirs » sur cet instrument, le MINEPAT a réitéré l’engagement du gouvernement à sa bonne mise en œuvre en faveur du secteur privé.