Accord parfait entre le Minepat et la Banque mondiale

La  Directrice des Opérations de cette institution de Breton Woods lui a rendu le 10 avril dernier une visite de courtoisie. 

 

La coopération entre la Banque Mondiale et le Cameroun se dynamise d'avantage au fil des années. Elisabeth HUYBENS, la Directrice des Opérations de la banque au Cameroun n'en doute pas. En rendant une visite de courtoisie le 10 avril dernier au tout nouveau Ministre de l’Économie, de la Planification, de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), Alamine Ousmane Mey, comme le veut les civilités des usages, la diplomate en a profité pour faire le point du portefeuille de la Banque mondiale au Cameroun lequel couvre presque tous les secteurs. Elle s’est d’ailleurs félicitée de la qualité des projets dudit portefeuille. Quelques projets sont passés au crible au cours des échanges entre les deux personnalités. En l’occurrence le projet de réhabilitation de la route Mora-Kousseri, d’appui aux régions fragiles comme la région du Lac Tchad dont la contribution permettra de relever et de consolider la paix. Ce sera à travers le développement du secteur des transports, du commerce, de l’accès à l’eau et à l’énergie, le développement de la vallée de la Bénoué pour l’agriculture. Le projet filets Sociaux  n'a pas été oublié. Ce projet apporte un soutien aux ménages pauvres et vulnérables. En revisitant les relations entre le Cameroun et la Banque mondiale, le ministre de l’Economie a relevé que  les domaines d’interventions  sont un apport incommensurable au développement du Cameroun. 

Les prochains projets de la Banque mondiale au Cameroun vont permettre en plus des questions sécuritaires, d’ouvrir des perspectives de développements sociaux économiques des populations des régions affectées. En mettant une garantie au financement des banques locales à la construction du projet du barrage hydroélectrique de Nachtigal, la Banque mondiale veut renforcer le secteur de l’énergie. Elle finance aussi la construction des infrastructures d’interconnexion d’électricité ainsi que les projets routiers. Pour Alamine Ousmane Mey, ces perspectives sont davantage meilleures car la Banque Mondiale est engagée auprès du Cameroun dans le cadre du Programme économique et financier soutenu par les bailleurs de fonds. Grâce à son appui budgétaire, la Banque Mondiale permet à l’Etat du Cameroun non seulement  de faire face à ses engagements mais aussi rétablir les équilibres macroéconomiques.