CEMAC : Le budget 2023 de la Communauté adopté                                                                     

CEMAC : Le budget 2023 de la Communauté adopté                                                                     

La session budgétaire du Conseil des Ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC), organisée en mode hybride, s’est tenue le vendredi 28 octobre 2022 à Yaoundé. C’était sous la présidence du Ministre camerounais de l’Economie, Alamine OUSMANE MEY.

 

Les travaux de la 38ème session ordinaire du Conseil des Ministres de l’UEAC ont abouti à l’adoption du budget d’un montant de 72 187 262 433 FCFA, pour conduire les programmes de développement de la  Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) en 2023. Cette enveloppe est légèrement en baisse (-3,91%) par rapport à l’année 2022 dont le montant avait été arrêté à la somme de 75 125 136 477 FCFA. La baisse observée résulte principalement de la faible mobilisation des financements extérieurs et des ressources du Fonds de Développement Communautaire (FODEC).

Le Président en exercice du Conseil des Ministres l’UEAC, Alamine OUSMANE MEY a relevé que le budget 2023 de la Communauté est adopté dans un contexte mondial difficile marqué par de multiples crises successives. Il a appelé l’attention du Conseil  sur la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’amélioration du niveau des investissements dans le cadre des projets intégrateurs. Pour le Président de la Commission de la CEMAC, il s’agit d’un budget réaliste dont les prévisions reposent sur les principales hypothèses ci-après : le renforcement de la Taxe Communautaire d’Intégration  (plus de 51,6 milliards de FCFA attendus en 2023), l’amélioration du recouvrement des recettes propres, la diversification des partenariats pour une mobilisation plus soutenue des concours extérieurs, la maîtrise des charges de fonctionnement notamment celles des personnels à travers des recrutements ciblés, l’encadrement des charges sociales par l’application stricte des dispositions statutaires en la matière. Outre ces hypothèses, le budget 2023 prend également en compte plusieurs priorités du processus d’intégration régionale. Il s’agit de la limitation de la dépendance à l’exportation des matières premières, la transformation structurelle des économies de la sous-région à travers la diversification économique, l’industrialisation et le relèvement du commerce intra-communautaire, la poursuite de l’attractivité des économies par l’amélioration du climat des affaires, entre autres.

Il convient de souligner qu’au-delà de l’examen du projet de budget de la Communauté, plusieurs autres sujets d’intérêt majeur ont également été abordés par les Ministres en charge de l’Economie, des Finances et de l’Intégration dans la sous-région, notamment les projets de règlements relatifs aux questions douanières, à l’industrialisation de la filière bois en rapport avec l’interdiction de l’exportation du bois en grumes dès janvier 2023, la création, l’organisation et le fonctionnement des brigades mixtes CEMAC-Etats membres à l’effet de faciliter la libre circulations des personnes et des biens le long des corridors. Par ailleurs, les participants aux travaux de Yaoundé ont fait le point sur : l’état de mise en œuvre des recommandations relatives à la dette vis-à-vis de l’Union européenne, la dette sociale de la Communauté et l’étude visant l’audit et la réforme du mécanisme de paiement des indemnités de départ des fonctionnaires et du gouvernement de la Communauté.

Previous Budget d’Investissement Public 2022 : le taux de réalisation physique en hausse au 30 septembre

Suivez-nous via :

VG77+FHR, Administration gouvernementale à Yaoundé

Heure d'ouverture:

Lundi – Vendredi: 7h30 – 15h30

Les nouvelles du MINEPAT

Les nouvelles, les articles et les ressources du MINEPAT, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois.

Minepat © 2022. Tous droits réservés

Education Template