DSCE MINEPAT

Document de Stratégie pour la Croissance et l'Emploi

DSCE 2010 - 2019

Le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), a été élaboré dans un environnement caractérisé par le renchérissement du coût de la vie lié à la crise financière internationale, la crise alimentaire et la crise énergétique qui ont conduit aux émeutes de la faim de février 2008 au Cameroun. Ainsi donc, dans le cadre de la révision du Document de stratégie pour la réduction de la pauvreté(DSRP), le gouvernement a entrepris de corriger les distorsions ou manquements relevés lors des évaluations successives de sa mise en œuvre pour véritablement disposer d’une stratégie dont la priorité est la croissance économique à laquelle sont arrimées des politiques efficientes de redistribution des fruits de la croissance, en cohérence avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement  (OMD).  Dans une démarche participative, les populations ont notamment souhaité que les stratégies soient l’émanation d’une vision de développement à long terme assortie de programmes de développement pluriannuels. Cette recommandation a été satisfaite avec la formulation par les autorités d’une Vision de développement à l’horizon 2035, dont la première phase sera mise en œuvre à travers le DSCE.  

Ce Document est l’expression empirique d’un cadre intégré de développement humain durable à moyen terme pour le Cameroun, il propose un cheminement progressif du pays vers les OMD et la Vision. Il se présente en conséquence comme :
i) un cadre intégré de développement ;
ii) un cadre de cohérence financière. ;
iii) un cadre de coordination de l’action Gouvernementale et des appuis extérieurs ;
iv) un cadre de consultation et de concertation avec la société civile, le secteur privé, les Partenaires au développement ; et
v) un cadre d’orientation des travaux analytiques pour éclairer la gestion du développement. 

Le DSCE ambitionne alors :
i) de relever le Défi de la croissance et de l’emploi ; 
ii) de trouver les solutions aux problèmes  d’une meilleure répartition des fruits de la croissance ;
iii) de réduire le  déficit énergétique qui impacte la croissance ; et
iv) de répondre aux problèmes nés de la crise financière et de la crise alimentaire.

1. Objectifs de la stratégie de croissance et de l’emploi

Le DSCE qui va couvrir les dix premières années de la Vision 2035 sera centré sur l’accélération de la croissance, la création d’emplois formels et la réduction de la pauvreté. Il vise en conséquence  à
(i) porter la croissance à 5,5% en moyenne annuelle dans la période 2010-2020 ;
(ii) à ramener le sous emploi de 75,8% à moins de 50% en 2020 avec la création de dizaines de milliers d’emplois formels par an dans les dix prochaines années ; et
(iii) à ramener le taux de pauvreté monétaire de 39,9% en 2007 à 28,7% en 2020.

2. Considérations clés pour la mise en œuvre de la stratégie

Pour l’atteinte des objectifs sus-évoqués, le Gouvernement compte mettre en œuvre de manière cohérente et intégrée :
(i) une stratégie de croissance,
(ii) une stratégie d’emplois, et
(iii) une stratégie d’amélioration de la gouvernance et de la gestion stratégique de l’Etat.

Certains éléments fondamentaux et transversaux peuvent être considérés comme clés et essentiels pour  la mise en route de la stratégie :
(i) relever progressivement de 20 à 30% (à l’horizon 2020) la part de l’investissement public dans les dépenses totales de l’Etat ;
(ii) affecter des ressources massives aux grands projets afin de trancher avec le saupoudrage généralisé  de l’investissement public ;
(iii) procéder à des allégements importants sur les procédures de passation des marchés ; et
(iv) élargir les options de politique économique en activant notamment toutes les possibilités d’usage de la politique monétaire.

Le DSCE se décline en sept chapitres interdépendants portant sur :
i) la revue des politiques de développement,
ii) la vision de développement à long terme et les objectifs du DSCE ; 
iii) la stratégie de croissance ; 
iv) la stratégie de l’emploi ;
v) la gouvernance et  la gestion stratégique de l’Etat ;

vi) le cadrage macroéconomique et budgétaire, et
vii) le cadre institutionnel et les mécanismes de mise en œuvre et de suivi du DSCE.

Une matrice d’actions prioritaires pour la mise en œuvre du DSCE lui est annexée. Elle constitue la synthèse des matrices sectorielles plus détaillées de programmation et de suivi de la mise en œuvre des sept stratégies sectorielles sur lesquelles repose le DSCE, en même temps qu’il en constitue la source de référence et le cadre de cohérence. Ces matrices sectorielles sont regroupées dans un document séparé qui constitue cependant une annexe au DSCE.

 

MINEPAT

Grandes lignes Stratégiques pour la Croissance et l'Emploi se déclinent en 07 chapitres:

MINEPAT

Documents rattachés

Titre
REFORMES MISES EN OEUVRE POUR AMELIORER LE CLIMAT DES AFFAIRES AU CAMEROUN
1 3 téléchargements
DSCE 20 avril 2022
Opportunités d’investissement au Cameroun
1 8 téléchargements
DSCE 20 avril 2022
Perspectives DSCE à l’Horizon 2035
1 16 téléchargements
DSCE 20 avril 2022

    0 Partages

    VG77+FHR, Administration gouvernementale à Yaoundé

    Heure d'ouverture:

    Lundi – Vendredi: 7h30 – 15h30

    Les nouvelles du MINEPAT

    Les nouvelles, les articles et les ressources du MINEPAT, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois.

    Minepat © 2022. Tous droits réservés

    Education Template