Riziculture: La BID approuve un financement de 52 milliards de FCFA en faveur du Cameroun                                

Riziculture: La BID approuve un financement de 52 milliards de FCFA en faveur du Cameroun                                

C’est l’une des retombées fortes de la participation du Cameroun à la 47ème Réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) qui s’est tenue du 1er au 04 juin 2022 à Charm El Cheikh (Egypte), sous le thème « Au-delà du rétablissement, garantir la résilience et la durabilité ».  

 

La moisson a été abondante pour la délégation camerounaise conduite par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY, par ailleurs Gouverneur de la BID pour le Cameroun. Outre l’approbation par la BID d’un financement de 79,44 millions d’euros soit environ 52 milliards de FCFA destiné au Programme de Développement de la chaîne de valeurs du riz, la délégation camerounaise a également obtenu des hautes autorités de la BID, le soutien à la mise en œuvre du Plan Présidentiel de Reconstruction des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il en est de même de la deuxième phase du Projet d’Appui à la Scolarisation des Zones d’Education Prioritaire ; projet pour lequel les autorités de la BID et de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) ont marqué leur intérêt au regard des enjeux. Dans la même foulée, Afriland First Bank et l’ICD (organe spécialisé du Groupe de la BID), ont procédé à la signature d’une convention d’ouverture d’une ligne de crédit de 40 millions d’euros soit 26 milliards de FCFA, pour soutenir les PME camerounaises et de ce fait, accompagner la relance économique post-covid.

Au cours des travaux de cette 47ème réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs de la BID, la voix du Cameroun s’est faite entendre. En plus de sa participation comme panéliste au séminaire portant sur le thème « Accélérer la reprise et réduire les inégalités dans le développement durable à l’horizon 2030 », le Chef de la délégation camerounaise a pris part à la table-ronde des Gouverneurs, au cours de laquelle ces derniers ont exprimé leurs attentes vis-à-vis de la BID pour aider ses pays membres à relancer leurs économies. A cette occasion, Alamine OUSMANE MEY, en rappelant les grandes orientations de la SND30, a présenté la politique d’import-substitution actuellement promue par le gouvernement, en insistant sur la production et la transformation pour garantir une meilleure résilience du pays. De même, la délégation camerounaise a participé au Forum organisé en faveur du secteur privé. Ce forum mettait en évidence les initiatives et solutions du Groupe de la BID dans les pays membres sur les fronts de l’investissement, le commerce et les assurances. Il s’est agi d’une plateforme de réseautage des relations d’affaires et des partenariats où les participants ont partagé leurs expériences, tout en explorant les opportunités d’investissement et de commerce offertes par les pays membres de la BID. Ledit forum a aussi mis en relation les communautés d’affaires des pays membres, à travers des réunions parallèles B2B et B2G.

En marge de ces assises, la délégation camerounaise a pris langue avec le Président de la BID, le Vice-ministre saoudien de l’investissement et le directeur général de l’ITFC. Avec le Président de la BID, le Chef de la délégation camerounaise a échangé sur l’état du portefeuille et les perspectives de renforcement de la coopération Cameroun-BID. Les deux personnalités se sont félicitées de la performance du portefeuille de coopération qui, à ce jour, affiche 18 projets actifs pour une enveloppe globale estimée de 914,751 millions de dollars soit 521 milliards de FCFA. Les échanges entre le Minepat et le directeur général d’ITFC ont permis de passer en revue la coopération entre le Cameroun et cette institution spécialisée de la BID (qui finance les programmes d’importation des produits pétroliers de la SONARA et la campagne agricole de la SOTECOTON). Pour ce qui est de la rencontre entre Alamine OUSMANE MEY et le vice-ministre saoudien de l’investissement, il s’est agi pour le chef de la délégation camerounaise de présenter à ce dernier les opportunités d’investissement qu’offre le Cameroun.

En rappel, la 47ème réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs du Groupe de la BID avait pour objectif d’adopter les rapports d’activités 2021-2022 de la BID et de ses organes spécialisés. Elle a permis à la délégation camerounaise d’exposer les nouvelles orientations stratégiques de développement économique du pays. Ces assises ont aussi été l’occasion pour les autorités camerounaises de s’imprégner des nouvelles politiques stratégiques des institutions du Groupe de la BID. Pour la 48ème  réunion, le rendez-vous a été pris à Djebdah en Arabie Saoudite.

Previous Stabilisation du Bassin du Lac Tchad fenêtre Cameroun: la deuxième phase se prépare                                             

Suivez-nous via :

VG77+FHR, Administration gouvernementale à Yaoundé

Heure d'ouverture:

Lundi – Vendredi: 7h30 – 15h30

Les nouvelles du MINEPAT

Les nouvelles, les articles et les ressources du MINEPAT, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois.

Minepat © 2022. Tous droits réservés

Education Template