Appui à la citoyenneté active au Cameroun : Les acteurs font le bilan                                                                                 

Appui à la citoyenneté active au Cameroun : Les acteurs font le bilan                                                                                 

Ils se sont réunis  les 07 et 08 juillet 2022 à Yaoundé dans le cadre de l’atelier de clôture des activités du Programme d’Appui à la Citoyenneté Active (PROVICIS), organisé sous la présidence de l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, S.E Philippe VAN DAMME, en présence du représentant du Ministre de l’Economie, Charles AZOLA AZOLA, Président du Comité de Pilotage du PROCIVIS.  

 

Après la tenue de la dernière session du Comité de pilotage du Programme d’Appui à la Citoyenneté Active le 06 juillet 2022 à Yaoundé, les acteurs en charge de l’exécution de ce programme se sont réunis les 07 et 08 juillet 2022 à Yaoundé pour faire le bilan des réalisations globales du PROCIVIS depuis son lancement en 2016, afin de mener des réflexions sur les perspectives dudit programme.

Dans son exposé, le Coordonnateur du PROVICIS, François SORBA est revenu sur les trois composantes de ce programme que sont : l’appui au processus de modernisation de l’état civil ; le renforcement des capacités des acteurs de la société civile dans leur rôle de partenaire au développement ; et le soutien des efforts du gouvernement dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 (composante additionnelle intervenue du fait de la survenance du Covid-19).

A l’heure du bilan, le président du Comité de pilotage a salué les résultats obtenus dans le cadre du PROCIVIS, grâce à sa double approche de gestion faite d’interventions de l’unité de gestion du programme d’une part, et des deux subventions directes accordées au Bureau National d’Etat Civil (BUNEC) et à la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL).

De manière pratique, la composante relative à la modernisation de l’état civil a permis entre autres la numérisation des actes d’état civil dans les 7 arrondissements du département du Mfoundi dans la région du Centre; l’organisation des campagnes de sensibilisation sur l’état civil dans 57 communes du pays ; la production d’un manuel des normes d’état civil au Cameroun ; l’appui à la mise en place de 4 centres pilotes d’archivage des documents d’état civil dans les communes de Mbankomo, Soa, Yaoundé 3 et 4 ; ainsi que la formation de 675 officiers et secrétaires d’état civil sur les normes dans la pratique de l’état civil, notamment le cadre juridique, la déclaration et l’enregistrement des faits d’état civil, la gestion des registres, l’archivage, les jugements supplétifs.

S’agissant de la composante portant sur l’appui à la société civile, celle-ci a favorisé des synergies d’actions entre les organisations de la société civile et les administrations publiques. Des évolutions ont été observées dans le cadre légal régissant les libertés publiques et les organisations de la société civile au Cameroun. Par ailleurs, 42 subventions ont été accordées à plusieurs associations, ayant permis de mener des actions dans divers secteurs tels que la gouvernance des ressources naturelles, le suivi des finances publiques locales, la qualité du service public ou l’accès gratuit à l’école primaire. De plus, 22 réseaux ont été accompagnés au moyen d’ateliers, afin de partager les bonnes pratiques et de renforcer les connaissances des organisations de la société civile dans leurs différents domaines d’intervention.

Pour sa part, la composante COVID-19 a permis la mise en place d’un appui financier en faveur de 11 réseaux d’associations de la société civile issus des 10 régions du pays, pour des actions de sensibilisation et de protection des populations contre la Covid-19. Ces activités ont été menées en complémentarité avec celles déployées par le gouvernement, démontrant ainsi des synergies positives entre les acteurs gouvernementaux et la société civile.

L’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union européenne au Cameroun a quant à lui salué ces résultats, en indiquant que plusieurs défis restent à relever, notamment en matière d’accélération de la numérisation des actes d’état civil sur l’ensemble du territoire national, le renforcement de l’éducation civique et l’appui à la facilitation des actes d’état civil pour les groupes vulnérables.

En rappel, le PROCIVIS est une composante de la convention de financement du 11ème Fonds Européen de Développement, signée en 2016 entre l’Etat du Cameroun et l’Union européenne. D’un montant global de 6,5 milliards de FCFA, ce programme avait pour ambition de renforcer l’Etat de droit et la gouvernance démocratique au Cameroun, à travers la promotion et la consolidation de la citoyenneté définie comme la pleine reconnaissance faite aux personnes de leur statut de citoyen.

Previous Projet d’Appui à la Résilience Economique : Des résultats satisfaisants                                                             

Suivez-nous via :

VG77+FHR, Administration gouvernementale à Yaoundé

Heure d'ouverture:

Lundi – Vendredi: 7h30 – 15h30

Les nouvelles du MINEPAT

Les nouvelles, les articles et les ressources du MINEPAT, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois.

Minepat © 2022. Tous droits réservés

Education Template