Mise en œuvre de la SND 30 : la Gouvernance passée en revue                                                     

Mise en œuvre de la SND 30 : la Gouvernance passée en revue                                                     

Les travaux y relatifs ont été présidés le mercredi 2 novembre 2022 à Yaoundé, par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, en présence de plusieurs autres membres du gouvernement et partenaires au développement.

 

Cette revue était l’occasion pour les participants d’examiner les progrès réalisés, les obstacles rencontrés dans le secteur « Gouvernance et souveraineté », en vue d’apporter des mesures correctives visant l’amélioration des interventions dans ce secteur. Au cours de la présentation du Rapport sur l’état de la gouvernance au Cameroun,  l’on a pu noter des avancées significatives tels que l’accélération du processus de la décentralisation à travers l’adoption et la promulgation du code général des Collectivités territoriales décentralisées ; l’avènement des Conseils régionaux ; l’intensification des actions de lutte contre l’insécurité, la corruption, ainsi que celles relatives à la promotion du bilinguisme, la modernisation de l’administration et des finances publiques, etc. A noter aussi, les Plans Présidentiels pour la Reconstruction et le Développement des Régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest (PPRD), et de l’Extrême-Nord. En ce qui concerne le climat des affaires, les efforts pour son amélioration et le renforcement du dialogue entre le Gouvernement et le secteur privé continuent d’être déployés dans le cadre du Cameroon Business Forum et d’autres instances de dialogue.

Toutefois, des efforts supplémentaires doivent être consentis malgré un contexte marqué par les crises économiques, financières, socio-sécuritaires et sanitaires, selon le Ministre de l’Economie, Alamine Ousmane Mey.

En effet, la « Gouvernance, décentralisation et gestion stratégique de l’Etat », est le quatrième  pilier de la Sdn30 et constitue le socle sur lequel repose la transformation structurelle de l’économie, gage d’une croissance forte et durable. Le MINEPAT a ajouté que ce pilier permet de renforcer l’Etat de droit, la protection des droits humains, la décentralisation et le développement local, le système judiciaire, le maintien de l’ordre et de la sécurité, ainsi que le rôle de l’Etat dans l’économie. Ce pilier inclut également les questions liées au multiculturalisme et au bilinguisme, substance principale de la troisième dimension de la Vision 2035, à savoir « l’unité dans la diversité ». Des éléments essentiels dans le processus d’émergence impulsé par le Chef de l’Etat Paul Biya dont l’ambition fondamentale est de faire du Cameroun « Un pays Emergent, Démocratique et uni dans sa diversité ».

Pour le Représentant des Partenaires Techniques et Financiers, Alassane Ba, Représentant résident adjoint du Pnud, de nombreux efforts devraient davantage être fournis pour une croissance économique plus soutenue, plus inclusive et diversifiée. Toutefois, il a salué les progrès accomplis par le Cameroun, dans le Rapport mondial sur le Développement Humain 2022, avec un Indice de Développement Humain (IDH) qui a enregistré une progression de 12 % entre 2010 et 2022, tandis que le revenu national par habitant a connu une amélioration d’environ 13 %.

Previous Mise en œuvre de la SND30 : le temps de l’évaluation du secteur des infrastructures                                 

Suivez-nous via :

VG77+FHR, Administration gouvernementale à Yaoundé

Heure d'ouverture:

Lundi – Vendredi: 7h30 – 15h30

Les nouvelles du MINEPAT

Les nouvelles, les articles et les ressources du MINEPAT, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois.

Minepat © 2022. Tous droits réservés

Education Template