Institut Panafricain pour le Développement : 60 ans déjà !

Institut Panafricain pour le Développement : 60 ans déjà !

La cérémonie marquant la célébration du soixantième anniversaire de l’Institut Panafricain pour le Développement (IPD), couplée à l’installation de la Présidente du Conseil d’Administration et à l’inauguration officielle du nouveau siège du secrétariat général de cette institution continentale, a eu lieu ce mercredi 28 février 2024 sous la présidence du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY, en présence de plusieurs autres personnalités.

 

Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire Général de l’Institut Panafricain pour le Développement (IPD) a exprimé la gratitude de son Institution aux hautes autorités camerounaises pour leurs appuis multiformes dont a bénéficié l’IPD. A en croire ce dernier, « le site abritant ce nouvel immeuble-siège a été offert gracieusement par la très haute autorité de l’Etat camerounais, et les travaux de construction des locaux et de la clôture ont été financés en totalité par le Gouvernement camerounais, qui a également équipé les bureaux en matériels et mobiliers ». Le Secrétaire Général a profité de cette circonstance pour présenter la nouvelle Présidente du Conseil d’Administration, Fatumata Djau Baldé, par ailleurs Ministre de l’Agriculture de Guinée Bissau, élue le 17 février 2024, à la suite du décès de la Camerounaise Elad Theresia. Il a également saisi l’opportunité pour lancer un appel aux partenaires au développement de l’Afrique pour solliciter leur appui en vue de la construction de l’immeuble principal du siège de l’IPD.

 

Pour le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, il est bon de garder à l’esprit que l’un des piliers de la SND30, concerne le développement du capital humain et l’insertion économique. Et lorsqu’on parle de développement du capital humain, nous nous référons à la formation. « C’est certainement un défi de nos jours… nous espérons que l’utilisation de cette institution nous permettra de continuer notre coopération, de continuer notre intégration au niveau continental, car il s’agit d’une institution panafricaine. Et en tenant compte de la zone de libre-échange continentale africaine, nous envisageons l’avenir avec beaucoup d’espoir et beaucoup d’attentes, beaucoup de défis aussi… », a déclaré le Ministre Alamine Ousmane Mey.

 

En rappel, l’Institut Panafricain pour le Développement a été créé en 1964, avec pour mission de contribuer au développement économique, social et culturel des pays africains à travers la recherche-action, l’appui-conseil, la formation académique du système LMD, la formation professionnelle courte et longue durée et la validation des acquis de l’expérience. Ses activités de terrain sont encadrées aussi bien par les Accords de siège et de coopération technique qui lient l’institution aux différents pays d’accueil, que par les conventions spécifiques qui régissent ses relations avec les administrations partenaires dans les pays hôtes. En janvier 2023, l’IPD a signé un accord de siège avec le Maroc, matérialisant le transfert de son siège juridique de Genève à Dakhla.

Previous Promote 2024 : Le MINEPAT sensibilise les PME sur les mesures d’appui au secteur privé

Suivez-nous via :

VG77+FHR, Administration gouvernementale à Yaoundé

Heure d'ouverture:

Lundi – Vendredi: 7h30 – 15h30

Les nouvelles du MINEPAT

Les nouvelles, les articles et les ressources du MINEPAT, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois.

MINEPAT © 2023. Tous droits réservés.

Education Template